Axe Linguistique

Les recherches de l’équipe « Linguistique » couvrent principalement le domaine germa­nique (linguistique anglaise, allemande et néerlandaise), même si certains travaux dépassent ce cadre en adoptant une approche comparative (FR-AN, FR-ALL, FR-NL), voire typologique. Ces travaux relèvent à la fois de la linguistique synchronique et de la linguistique diachronique et accordent une place centrale à l’usage de la langue et à ses fluctuations (« usage-based linguistics »). Quelques exemples :

  • Linguistique contrastive (synchronique et diachronique) et typologie des langues ;
  • Linguistique cognitive et fonctionnelle : métaphores, verbes de position, conceptualisation du temps et de l’espace, structure informative et ses corrélats prosodiques et syntaxiques ;
  • Linguistique de corpus : recueil, annotation et exploitation de corpus (données écrites et orales, corpus d’apprenants, corpus diachroniques, corpus multimodaux) ;
  • Sociolinguistique : variation (diatopique, diaphasique, diastratique) et ses manifestations linguis­tique, question de la « norme », langue et identité, dialectologie, langues en contact ;
  • Linguistique historique : phénomènes de (dé)grammaticalisation et intersubjectivation, rôle de la variation et du contact interlinguistique dans le changement linguistique ;
  • Multilinguisme : apprentissage des langues étrangères (en particulier FR-AN, FR-ALL, FR-NL) dans différents contextes (apprentissage naturel, immersif, scolaire traditionnel), multilinguisme réceptif, politique linguistique, évaluation.

Les recherches en linguistique menées en L&L témoignent d’un intérêt commun pour les études de corpus et/ou impliquant le recueil, par observation ou élicitation (expérimentale ou non), de données langagières authentiques. Certains thèmes impliquent en outre une approche inter-/multidisciplinaire (p.ex. langue et identité, langue et politique, multilinguisme) qui amènent les chercheurs de L&L à tisser des liens avec d’autres UR (CIRTI, DIDACTIfen, Traverses) et d’autres disciplines : sciences politiques et sociales, informatique, psychologie, logopédie, sciences de l’éducation, traductologie.